Dans notre vision, l’éveil musical n’est pas une technique, bien que cela se nourrisse d’outils, de méthodes, de culture personnelle et d’expériences … L’éveil musical est avant tout une intention voire une ambition … de jeu, d’échange, de complicité, d’émergence d’univers sonores, de réalisation collective collectif …

Cette formation, quelque soient les modules abordés explorera en permanence et en aller / retour ces deux axes à 1/ les outils, les méthodes, les pratique qui facilitent, les « trucs de musicien » qui donnent accès … à 2/ la conscience d’une posture et d’intentions au cœur de l’action.

Le moteur de cette proposition est la maîtrise de la création de « matière sonore » en collectif. Cette matière sonore pourra à son tour donner vie à de multiples formes : paysages sonores, parcours sonores, lectures en sons, relaxation par le son, chants du monde, chants en mouvement … il y a peu de limite dans l’utilisation du son.

     

 

 



    Objectifs généraux

Permettre aux participants (musiciens ou non) d’acquérir de l’autonomie et/ou de consolider les compétences individuelles et collectives dans l’animation d’ateliers qui visent le jeu sonore collectif, l’apprentissage de chants, la création de paysages sonore ... et toutes activités liées au son et à la voix.   

           

  Population concernée

Tout personnel de structure socioéducatives, toutes personnes participant à un dispositif d’accueil en formation qui souhaite faire évoluer sa pratique et/ou dont les fonctions évoluent et qui doit mieux trouver sa place au sein d’une organisation.

         

    Objectifs spécifiques

Dans cette démarche, chaque participant a pour tâche, et pour responsabilité, d’évaluer ses propres compétences afin de redéfinir en continu ses besoins, ses objectifs, son parcours de formation.


             Animation

Selon l’effectif du groupe et selon leurs disponibilités, plusieurs animateurs peuvent intervenir dans ce type de formation. Citons au moins :

Dominique Tisserand : musicien artiste et intervenant ainsi que formateur permanent de l’association Artdooki.

Frédéric Lubek : musicien artiste et intervenant ainsi que formateur permanent de l’association Eclipse.

Marie Philippe Lécuyer : musicienne, musicothérapeute et psychologue permanente de l’association Artdooki.

          

   Bilan - Synthèse

Les hiérarchiques des services concernés peuvent rejoindre le stage la dernière heure pour participer à la synthèse générale.

          

   Après la formation

Nous restons personne ressource pour répondre aux questionnements des participants sans limite de durée. Par ailleurs , si des demandes émergent pour faire suite à cette première session, nous serons en mesure de proposer une action de formation pour y répondre.

            

 Démarche et conditions pour favoriser les effets

La durée de la formation est variable et sera à mettre en cohérence avec les objectifs. Néanmoins, voici quelques repères qui en facilitent l’appropriation :

  Une première session d’au moins 2 jours … dans l’idéal 3 à 5 jours.  

  Travailler par journée complète afin de ne pas être pollué par le retour dans un service ou travailler en dehors des heures habituelles : à l’heure du repas, le soir, le week end …

  Un lieu qui permette le travail en sous groupe ainsi que de produire du son sans avoir à se soucier de l’environnement.

  La perspective pour les participants d’obtenir un instrumentarium minimum pour expérimenter sur le terrain les pistes d’actions appréhendées formation.  

Cette action est construite selon une démarche qui propose (potentiellement) à chaque participant de construire lui-même sa propre formation avec « parcours différencié ». Ce type de formation est composé de modules d’une durée variable de 1 à 3 heures.

Chaque module est à considérer non pas comme un contenu figé mais plutôt comme une porte d’entrée, une invitation à penser et vivre une expérience ainsi qu’à en tirer des éléments repères pour son appropriation.

Une petite procédure de choix permet de déterminer en temps réel le ou les modules retenus pour la formation. Il n’y a donc pas de contenu type ni de progression souhaitable. Nous avons la conviction que les stagiaires sont à même de choisir ce qui est bon pour eux au cours de la formation, qu’ils pourront changer de point de vue et faire évoluer leur choix, qu’ils sauront demander de nouveaux modules plus appropriés à leur questionnement du moment …